Essai du Ice (presque) Sprint – Vauvert (Camargue)

J’ai profité du long week-end de Pâques pour descendre du côté de Nîmes et passer en particulier deux jours à Vauvert pour louer un Ice au Barjonaute.

Le temps n’est pas terrible, mais bien compensé par l’accueil du Barjoboss… Samedi donc, je découvre un autre modèle de trike, le prédécesseur du Sprint. Grosse différence avec le Catrike Pocket. Il fait moins jouet, plus costaud et « sérieux ». On se prépare, on fait les présentations, et hop, en route.

Mon numéro 4

La prise en main est toujours facile, le confort toujours au rendez-vous (et même un plus, avec la suspension arrière), et le plaisir est toujours là. On va donc passer la journée dans ce vraiment joli coin de Camargue, et je vais pouvoir expérimenter différents types de routes et revêtements, allant de la voie verte au bitume bien lisse (le bonheur total),  au petit chemin herbu et bosselé (pas très rapide, mais assez rigolo), en passant par des chemins de terres assez roulants, et des petites routes tranquilles (où les voitures font plutôt gaffe aux vélos rase-mottes…). Si ce n’était pas déjà fait, je suis maintenant complètement conquise! Il m’en faut un!

Le canal du Rhône à Sète
Pause à Saint Laurent d'Aigouze. Les trikes ne doivent pas être très loin....

En une journée, bien coupée de pauses « culturelles » et « gastronomiques », on a fait environ 45 km et j’ai découvert des paysages variés: des vignes, des canaux, des étendues sauvages semi-aquatiques, des villages aux solides maisons de pierre et des petites arènes. Et oui, on est en Camargue, alors il y a plein de chevaux (blancs) et de taureaux (noirs). Et aussi des tas d’échassiers, genre hérons, aigrettes et avocettes. On n’est pas déçu!

Je suis donc impatiente de passer une deuxième journée sur un nouvel itinéraire. Mais malheureusement, il pleut le lendemain. Profitant d’une petite accalmie, je pars et m’attaque à la « grosse » côte de la journée (route de St-Gilles). Et ça monte tout de suite, et ça se remet à pleuvoir aussi… Bon, j’ajuste ma capuche, je mets tout à gauche et… courage… Un raidillon dans cette « ascension » vient à bout de mon pédalage… Alors, je pousse un (tout petit) peu avant de remonter à bord et atteindre un petit plateau. C’est sûr, je vais revenir et n’en faire qu’une bouchée de cette côte! En attendant, j’imagine le paysage qui doit être magnifique. Ensuite, la route re-descend, mais la pluie gâche la fête, car je n’y vois plus grand chose. Mes lunettes ruissellent, et sans lunettes, j’ai quand même du mal à voir les irrégularités de la route, ce qui n’est pas très pratique… Passons sur le fait que je suis trempée, mais là où ça ne va vraiment pas c’est quand je réalise que je n’arrive plus à passer les vitesses! D’accord, Barjoboss, des petits gants de vélo, ce n’est pas une mauvaise idée! Alors tant pis, je fais demi-tour et revient à la case départ en moulinant furieusement (je suis coincée sur le petit plateau). Donc pas terrible comme journée, mais quand même « éducative »: en plus de l’utilité de gants, de la non-commodité des lunettes (solution = lentilles?), j’ai aussi appris que la pluie mouille plus couchée que debout…

Donc voilà, les fans du trike ne mentent pas: il ne faut surtout pas essayer, car on est sûr d’aimer et de  passer à la caisse! Je vais m’en occuper dès mon retour à Genève!

Merci encore au Barjoboss pour cette découverte de la Camargue et des Ice. Je reviendrai!

Publicités

Essai du Catrike Pocket – Genève

Et bien ça y est, j’ai enfin essayé un trike!

Ce samedi 9 avril, RV à 10h à Genève avec Marc Tauss (Bike to the Future). Un garage plein de trucs de toutes les formes et de toutes les tailles, dont, évidemment, un Catrike Pocket pour moi, et un Catrike Speed pour lui.

Première impression, visuelle: mais c’est tout petit! Un siège, des routes, des pédales, et voilà! Sur les photos,  on ne se rend pas compte. Pour info, mon Pocket d’essai était rose barbie, pas cette sorte de vert… Deuxième impression, une fois assise: on est bien, c’est confortable! Troisième impression, en route: j’adore! On est tout de suite à l’aise, c’est maniable et vif (« joueur » qu’ils disent sur les forums…), un petit tour sur la piste cyclable. Marc me demande si je veux continuer un peu… Of course! Et hop, en route pour les quais de Genève. Je passe à côté de mes premières voitures, c’est vrai, on est au ras du sol… Sur les quais, il n’y a pas encore trop de monde, mais assez pour ne pas passer inaperçus. Les gens regardent, sourient, commentent « c’est comme un fauteuil » (exact!), prennent des photos… Moi, je savoure! C’est la voiture à pédales dont on a rêver enfant, seulement en plus rapide… Retour à la case départ. Comme on avait bien descendu, je me doute bien que je vais devoir tester l’efficacité du trike à la montée. Pour ne pas tricher, Marc nous fait passer par une côte à 20% ! Damn it! Alors je confirme, on peut s’arrêter en pleine pente et repartir, je confirme aussi qu’à pied j’aurais été sûrement au moins aussi vite, mais sur un vélo debout, je n’aurais pas fait 10 mètres… Après ce raidillon, je retrouve le plat avec plaisir. Je ne sais pas trop combien de temps on est parti, en décomptant je dirais une petite heure, mais c’est passé vraiment beaucoup plus vite!  Après avoir rangé les trikes, on prend un pot pour discuter un peu.

Alors, je suis complètement convaincue… Et  j’attends avec impatience d’aller essayer un Ice en Camargue. Du trike pendant deux jours, ça va être le bonheur total. Et aussi, je vais voir et tester une autre marque. Après, je me décide!

En attendant…

En attendant mon grand week-end d’Avril où je vais descendre dans le Gard (en Camargue) et passer deux jours à Vauvert pour voir ce que c’est, en vrai, le tricycle, grâce au Barjonaute,  je regarde des cartes et échafaude déjà des itinéraires…. Je passe de longues heures sur Internet, en particulier sur le forum de Vélo Horizontal, très informatif et sympatique, où, en autres, j’ai déjà des éléments de réponse à ma question « Quel trike choisir », mais il y a d’autres fils que je dévore, en particulier le Post des Grenoblois, et Midi express qui donnent vraiment des fourmis dans les pieds…

Patience, patience… En plus de ce week-end d’Avril, le plan est de voir avec Bike to the future si ils ont le trike de mes rêves, en essayer un et finalement en acheter un… Rendez-vous est pris pour samedi 9 avril pour le « test » d’un Catrike Pocket. C’est un de mes 3 sélectionnés (avec le Ice Aventure et le Ice Sprint). Le choix n’est pas facile, et j’espère que j’y verrai plus clair après mon passage à Back To The Future puis chez le Barjoboss, mais je suis de plus en plus impatiente de rouler couchée!