Archives pour la catégorie Vélotaf

Youpi!

Enfin! Le froid est oublié, il fait beau, les journées s’allongent… Il était largement le temps de dépoussiérer mon tricycle qui attendait avec impatience la fin de l’hiver dans le garage…

Parcours aller

J’ai donc repris la position couchée pour aller au boulot… Quel plaisir de parcourir les petites routes de Mategnin où le printemps fanfaronne! Le rythme a été plus tranquille qu’avant la mise en « hibernation », mais ça va revenir vite, et évidemment pas de courbatures! Et bien sûr, j’ai eu droit aux coups d’oeil étonnés, amusés, soupçonneux des passants, des conducteurs de métallosaures, et un commentaire d’enfant: « oh le vélo bizarre! »… Back to normal, quoi!

Publicités

600 kilomètres et des poussières

Alors petit bilan : je n’ai pas fait autant de kilomètres que prévu, un peu à cause du mauvais temps, un peu par flemme.

J’ai principalement sorti le trike pour aller travailler, ce qui fait deux fois 5-6 kilomètres par jour. Les jours de pluie, le trike est resté au garage.

Je n’ai pas fait de longues sorties le wee-end, encore moins parti en « expédition ». Ma plus grande journée a été d’une cinquantaine de kilomètres pour aller et revenir de Plans-Les-Ouates pour la visite « médicale » du trike. Cela s’est fait sans fatigue : j’aurais pu continuer. Par contre, ça m’a permis de voir que je n’étais pas « tout à fait » prête à attaquer des grandes montées ou des cols (même petits). Les pentes du côté de Bernex m’ont bien montré mon manque d’entrainement… Il va falloir que je « rentre » plus de kilomètres si je veux aller me balader dans des coins plus vallonnés…

Mais en tout cas, je me fais toujours plaisir à piloter mon trike, et ma moyenne horaire est quand même en amélioration. Je me rapproche de mon objectif de 15 km/h.

Au niveau de l’entretien, je n’ai encore fait qu’un seul nettoyage-graissage. Il est donc temps de penser à recommencer à m’occuper de ma chaîne avant qu’elle ne soit trop sale et/ou trop sèche. Avec tous les produits que j’ai achetés, ça serait dommage de ne pas bichonner mon trike. J’ai aussi investit dans une pompe de compétition (à pied et avec manomètre) pour regonfler parfaitement et sans trop d’effort mes pneus.

 Avec l’automne qui arrive, j’espère pouvoir continuer à encore rouler le plus souvent possible. Avec des éclairages sérieux à l’avant et à l’arrière, et en considérant le peu que j’ai à parcourir sur des routes à circulation, il me restera encore à affronter la pluie…